9.5.12

Quand Zoothérapie rime avec dyspraxie!

Nous n'avions plus d'animaux depuis déjà 3 ans.  Notre vie était bien plus simple depuis.  Pas besoin de penser à des bibittes à poils en plus de nos mille rendez-vous, les soins particuliers à prodiguer à nos enfants (brushing, diète sensorielle, exercices d'orthophonie, etc...). Quand enfin nous pouvions dormir une nuit sans se faire réveiller par nos enfants, c'était un chat qui venait miauler pour sortir dehors! 

Retrouvailles de Fiston et Magie après l'école.

Il y a un peu plus d'un, nous sommes déménagés à la campagne pour notre plus grand bien. Nos voisins ont une écurie et quelques animaux et quand nous avons été invités à venir  les voir, je me suis rendue compte que mes enfants étaient devenus très peureux, voir anxieux, en présence des animaux, alors que nous avons la chance de voir les chevaux tout au long de la journée, de notre cour arrière...


Pause douceur, pleine de câlins, pour ma petite tornade! 

Même le passage d'un chat pouvait déclencher une crise d'hystérie chez ma fille (elle n'a pas encore fait tout le tour de la ferme sans sauter dans notre dos et hurler à mourir!), je ne vous dis pas combien cette situation est devenue stressante pour elle, mais aussi pour nous.  Quand les amis viennent  chez nous, c'est toujours un gros succès que d'aller offrir des pommes et des carottes aux chevaux, alors que ma propre fille reste en retrait, toute seule...

Réconfort et CHAThéapie pour maman

Fiston a finalement laissé tomber ses craintes pour aller, presque à tous les jours, aider à la ferme pour nourrir les animaux et revenir avec des oeufs frais, un grand sourire aux lèvres et des étoiles de fierté dans les yeux. Quand il revient de l'école, vérifier s'il peut aller à la ferme est sa première préoccupation!   Mais, la peur des chats restait bien présente... 

Magie, Princesse et notre cour arrière


Paradoxalement, Fillette nous demandait d'avoir une chatte depuis plusieurs mois.  Ça ne nous tentait pas vraiment au départ, puis, quand l'occasion s'est présentée, nous sommes finalement devenus la nouvelle famille d'accueil de deux petits chatons: Magie et Princesse. C'était l'occasion rêvée d'arrêter cette peur paralysante qui prenait trop de place dans la vie de notre fille.

Une grande réussite: Fillette assise à côté des petites chattes!


Dès le premier matin, la magie a opéré: les enfants parlaient beaucoup plus, faisant preuve d'imagination pour confectionner des cabanes et des jouets pour les chats et miracle, mon fils les prenaient déjà dans ses bras.  Même sa soeur a commencé à les flatter du bout des doigts. Je dois aussi avouer que nous sommes choyés, nos chattes viennent d'une grosse famille et elles sont très sociales et affectueuse.

Avouez, elles sont si mignonnes!

Après presque deux mois, je peux dire que c'est la meilleure chose qui pouvait nous arriver!  Et ce, pas juste pour les enfants.  Je suis aussi tombée en amour avec mes petites chattes, leur douceur, leur présence et leur chaleur me font tellement de bien.  Sans parler de mon conjoint, que je surprends à parler avec elles et que je les retrouve tous les trois bien collés à chaque soir!

Pour conclure, je dois vous partager une grande victoire... Samedi dernier, nous sommes allées, ma fille et moi, visiter une écurie voisine et un miracle s'est produit.  Fillette a flatté un poney et elle commencera des cours samedis prochains avec lui (et sa propriétaire!), à sa demande.   Elle était toute excitée, les mots fusaient comme jamais et depuis, elle en parle à tous les jours!

Alors, si jamais on vous parle de zoothérapie, dites oui! Et si vous avez de belles expériences, partagez-les nous ici!  Ça ne peut que faire du bien à d'autres parents et surtout, d'autres enfants.

Et vous, est-ce que 


6 commentaires:

  1. Je suis aussi d'avis que les animaux on un "pouvoir" sur nous. Que ce soit un chat, un cheval, un lapin ou un oiseau! :) Je suis contente que ta fille est fait ce grand pas, c'est génial. Je sais que les chevaux développe une relation de confiance avec ceux qui les montent alors elle va apprendre à faire confiance à la vie :) c'est un beau cadeau!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci! C'est vrai que c'est un beau cadeau!

      Effacer
  2. Oh oui, les animaux, c'est bénéfique... J'ai une minette et un hamster chez moi, que fiston adore cajoler (la minette, Chatouille, a plutôt peur de ma tornade par contre!!), et ma meilleure amie, chez qui je suis 1 week-end sur deux avec les enfants, a 3 chihuahas, hyper affectueux. Rien ne fait plus plaisir à mes fils que d'être assis devant la télé chez Tatie Joanna, avec chacun un chien qui fait dodo sur les genoux... des moments précieux, où ils ne sont pas des ouragans !!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Précieux et rares... Je rêve d'avoir un chien, un jour peut-être!

      Effacer
  3. orthophoniste en france, j'ai dans mon bureau mon adorable petite chienne, habituée depuis ses 3 mois à y venir; une enfant , ayant peur des chiens,est venue consulter pour bégaiement. Elle est venue environ 6 mois et a, entre autre chose, beaucoup parlé et joué avec la chienne qui était tout bébé à cette période; lorsque son papa m'a demandé, fort étonné, ce que j'avais bien pu faire pour qu'elle ne bégaie plus, je n'ai pas osé dire que le petit miracle venait plus du chien mais je suis convaincue du pouvoir bénéfique des animaux (sauf des araignées me souffle mon coté arachnophobe!!)

    RépondreEffacer
  4. Quoi dire de plus que j'y crois! Lors d'un stage en zoothérapie, j'ai rencontré un adolescent qui était dyspraxique et dysphasique. Celui-ci ne parlait que très rarement. Le nom de mon chien était difficile à dire, mais ce jeune homme a réussi à dire un nom que ma chienne a comprit et elle s'est dirigée vers lui. Les deux TES étaient stupéfaites! Tout son langage non-verbal démontrait qu'il adorait l'expérience.Il était vraiment excité. Et moi, j'étais vraiment émerveillé. Je garderai longtemps ce souvenir en mémoire.

    RépondreEffacer